Ça été une véritable révolution au sortir du championnat national senior homme et dame de volley-ball saison 2017 – 2018. Les champions de l’édition antérieure ont été tous déchus de leur titre dans les deux tableaux. Pire, aucune des deux équipes championnes (As Police homme et AVBC dame) n’a pu disputer la finale cette saison. Et c’est l’As OTR dans le registre féminin et l’Étoile Filante chez les messieurs qui sont sacrés champions du Togo.

La compétition a connu son apothéose ce samedi 29 décembre à Lomé. Deux finales âprement disputées entre les clubs de la capitale. Chez les dames, l’AS OTR tombeuse de Semassi de Sokodé en demie n’a laissé aucune chance à l’Étoile Filante qui l’avait déjà battu lors de la finale du championnat de la ligue Lomé Commune et Golfe. Score à l’arrivée 3 sets à 0 (25 – 8/ 25 – 21/ 29 – 27).

Une très belle revanche des filles de la coache Pana AGOLO. Le Shooting Star a éliminé avant d’accéder en finale Athlétic Volley-ball Club (AVBC).

Dans le tableau masculin, le public a eu droit à la même affiche finale. Et c’est le même score de 3 sets à rien qui a encore sanctionné le match mais cette fois à l’avantage des bleus de la capitale, 25-20/ 25-23/ 25-17. Victoire logique des hommes du coach Marcelin Soncy qui avaient déjà eu le mérite d’éliminer en demie finale, la Police tenante du titre. Le finaliste malheureux (champion en titre au niveau de la ligue Lomé commune et Golfe) a pour sa part écarté l’AVBC.

Le championnat prend ainsi fin, et à l’heure du bilan, la fédération se dit satisfaite du jeu produit par toutes les équipes surtout celles des finales. « Nous avons suivi du beau jeu entre les deux équipes dans les deux tableaux. C’est une nouvelle génération, et je suis persuadé que l’avenir du volleyball togolais est ces équipes. Nous avions souhaité faire un championnat comme au football, mais les moyens ne l’ont pas permis », a conclu Essossaneyou N’DADIYA, président de la FTVB.

À noter que vingt équipes venues de toutes les ligues du pays dont huit féminines ont pris part à ce championnat. Chris Roi de Pya, l’une des révélations de la compétition a fini 5e sur 12 au classement général chez les hommes. En dame, les Hirondelles de Kétao ont eu un apprentissage prometteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici