Les femmes prennent de plus en plus de places au sein du Comité International Olympique (CIO), en atteignant un record dans les commissions de l’instance internationale des sports.

45,4 %, c’est le pourcentage de femmes devant siéger dans les 27 commissions du CIO. Trois de ces 27 commissions seront présidées par des femmes. Un record historique pour le CIO qui a fait de l’égalité des sexes un axe majeur de sa politique. “L’égalité des sexes, aussi bien sur l’aire de compétition qu’en dehors, est une des priorités de l’Agenda Olympique 2020”, a déclaré le président du CIO, Thomas Bach.

Ainsi, la commission de coordination du CIO pour le JO de Los Angeles 2028, sera présidée par Nicole Hoevertsz, membre du CIO, mais en attendant elle est vice président de la commission de coordination de Paris 2024.

Outre, la politique de promotion de la gente féminine, Thomas Bach veut donner plus de pouvoir à la jeunesse. Pour ce faire, il a décidé d’augmenter le nombre de postes occupés par des “Youngs Change-Makers”, (jeunes artisans du changement) dans les commissions du CIO, passant de sept en 2018 à 16 en 2019. 

C’est une manière pour le CIO, d’honorer les engagements pris lors du sommet de la jeunesse qui s’est tenu en décembre 2018 à Tokyo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici