Les arbitres viennent de surprendre leur mot d’ordre de boycott des championnats togolais D1D2 et D3. Ceci fait suite aux discussions ouvertes entre la FTF et l’Anafoot sur la sécurité des arbitres sur les terrains de jeu. Le ballon va rouler ce week-end.

Dans un communiqué, l’association nationale des arbitres de foot du Togo (Anafoot) a suspendu l’appel au boycott de la prochaine journée et a appelé ses membres à répondre aux désignations de ce week-end. La menace de boycott a été levée suite aux promesses de la fédération de garantir la sécurité des officiels au cours des prochains matches. La FTF a suspendu également deux terrains théâtres de violences le week-end dernier (Kabou et Dapaong).

La suspension des terrains de Dapaong et Kabou ne résout pas à proprement parlé la situation des violences si aucune mesure de fond n’est prise par les autorités sportives. Kabou et Dapaong n’étant pas les seuls terrains où les arbitres sont menacés ou violentés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici