Interrogation, assertion ou doléance, en tout cas le titre de cet article n’est pas fortuit vue les agissements dans l’état-major des jaunes de Kodjoviacopé-Nyéconakpoè. L’Entente 2, leader de la D2, zone sud veut son billet pour la division d’élite. Mais, la fédération togolaise de football a le dernier mot.

Beaucoup de spéculations alimentent l’actualité ces derniers temps en rapport à la décision finale que devrait prendre la FTF au sujet de la saison 2019-2020. Si biens de pays ont déjà fixé l’opinion sur l’issue de leur saison impactée par la crise sanitaire liée au coronavirus, le Togo peine toujours à se trouver une porte de sortie. Tant les acteurs pour des intérêts n’arrivent pas à accorder leurs violons sur la conduite à tenir.

Mais à l’Entente 2, des suggestions sont légions à l’endroit de la faîtière. Le leader incontesté de la D2, zone Sud s’appesantit cependant sur deux suggestions. Pour le club du président Kenou Edem en effet, la fédération devrait entériner la fin définitive de la saison en gardant le classement dans les deux niveaux, la D1 et la D2 notamment.

Ainsi, les premiers des deux zones de la D2 seront directement promus dans l’élite la saison prochaine alors que les deux premiers de la D1 représenteront le Togo sur le continent. Toutefois, fait comprendre le patron des jaunes de Kodjoviacopé Nyéconakpoè, aucune relégation ne sera actée cette saison dans les deux divisions.
L’autre hypothèse que suggère l’Entente2 au cas où, la première était taxée d’égoïste, reste la relance à tout moment de la saison en cours. « Nous sommes prêts à tout. Soit on fait monter les premiers des deux zones de la D2 en D1 sans reléguer les derniers en D3, soit on relance le championnat quand le moment sera propice », laisse entendre Kenou Edem, président de l’Entente 2.

Voilà une position qui pourrait d’une manière ou d’une autre, faire moins de mécontent vue que la décision finale ne saurait faire à 100 % l’unanimité. Sauf que, mille et une autre hypothèse sont mises sur la table de la FTF sans succès pour l’heure malgré le ministère des Sports qui a été aussi mis à contribution pour conseil à donner.

Le Comité Exécutif de la FTF devrait se réunir ce mercredi pour des questions d’ordre pratique. La décision finale devrait pourquoi pas sortir de cette réunion et enfin susciter l’allégresse à Kodjoviacopé Nyéconakpoè, ou attiser encore et encore, et comme souvent, la frustration d’une nouvelle année sans objectif atteint, celui d’un retour dans l’élite après plus de deux décennies au purgatoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici