Les championnats nationaux ne font pas exception à la suspension des compétitions sportives comme partout ailleurs. La donne pourrait bien changer en juillet 2020.

Invité de l’émission « Djena sport » sur Web Radio Djena, le secrétaire général de la Fédération Togolaise de football, Pierre Lamadokou a expliqué les différents scénarios qu’étudient la faîtière du foot togolais.

Pour la FTF, en collaboration avec le FIFA et la CAF, il « n’est pas question de prendre un risque avec la santé des acteurs tant que la situation ne sera pas maîtrisée. » a expliqué le chef de l’administration du football togolais.

Avec l’état d’urgence de trois mois décrété par les autorités togolaises et qui prendra fin en juin, la FTF pense que le « scénario optimiste serait la reprise des compétitions en juillet 2020 ». Mais elle rappelle que ceci ne dépendait que de la situation sanitaire au Togo et en conformité avec les autorités togolaises.

Une prudence que partage largement Latif Yorouma, rédacteur en chef de Djenasport.info pour qui rien ne presse, « dans ce pays on a eu des saisons sportives qui ont duré pendant deux années civiles alors qu’il y avait rien. Ici nous sommes face à une crise sanitaire, et je ne vois pas ce qui devait presser à reprendre le championnat. Je pense qu’il faut attendre la fin de l’état d’urgence sanitaire pour voir ce qu’il y a lieu de faire », a t-il déclaré.

Si sous d’autres cieux la tendance serait à une reprise à huis clos, cette piste devait être écarté au Togo « le huis clos, suppose qu’il faut tester tous les acteurs d’un match. Quand vous regardez le nombre de tests à faire pour les journée qui restent, c’est pratiquement impossible », a conclu Pierre Lamadokou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici